Comment constituer son dossier de prêt ?

Lors de la création d’une entreprise, de son agrandissement, ou du lancement d’un nouveau projet, il est souvent nécessaire d’avoir recours à des financements extérieurs, notamment à des prêts bancaires.

Demander un prêt est un véritable exercice auquel vous devez vous préparer afin de convaincre au maximum les banquiers. Même s’il n’y a aucune obligation légale en ce sens, la réalisation d’un « Business plan », devient un outil indispensable pour y parvenir et une véritable aide à la création d'entreprise.

Les critères d’attribution d’un prêt bancaire

Avant même de constituer votre dossier de prêt et de solliciter un rendez-vous avec votre banquier, il est nécessaire de connaître les modalités d’attribution d’un prêt bancaire. Si chaque banque possède ses propres critères, il existe des règles communes :

  • Les banques exigent un minimum d’apport du client. Pour les créations d’entreprises, un apport de 30% des besoins durables de l’entreprise est fréquemment demandé,
  • Les banques financent peu le besoin en fonds de roulement et privilégient le financement des immobilisations,
  • La durée du prêt ne peut être supérieure à la durée d’amortissement des biens financés,
  • Le remboursement annuel de l’emprunt ne doit pas excéder la moitié de la capacité d’autofinancement de l’entreprise.

 

Les éléments du Business Plan

Sachez qu’un excellent dossier sera un des facteurs essentiels de réussite dans la négociation avec la banque. Un dossier de prêt comporte généralement entre 30 à 50 pages hors annexes. Mais attention, plus le dossier sera clair et dynamique, plus il sera convaincant.

Traditionnellement, on s’attend à y trouver :

  • des informations économiques : présentation du projet, informations sur le créateur/chef d’entreprise, sur les associés, sur les produits/ services, sur le marché, sur la clientèle, description de la stratégie de l’entreprise pour mener à bien le projet ;
  • des informations financières : comptes annuels de l’entreprise (bilans, compte de résultats, annexe), liasse fiscale, tableau de financement (variation du fonds de roulement, besoin en fonds de roulement, trésorerie), documents prévisionnels (plan de financement, compte de résultat prévisionnel, budget de trésorerie)
  • des annexes : (documentations, justificatifs, devis …).

Les 5 facteurs de succès :

  • Ajoutez une synthèse de 2 ou 3 pages récapitulant les informations essentielles.
  • Présentez une ou plusieurs études de marché crédibles. 
  • Indiquez vos points faibles et risques pour crédibiliser votre dossier. 
  • Proposez une accroche qui incite le banquier à vouloir en connaître davantage.
  • Maitrisez votre sujet ! Que le dossier soit réalisé par le chef d’entreprise ou par un prestataire extérieur, il devra être maîtrisé parfaitement afin de faciliter l’aisance face au banquier.



Faites jouer la concurrence et comparez !

Certaines banques peuvent avoir une meilleure connaissance que d’autres des marchés que vous visez. N’hésitez pas à mettre en concurrence les agences afin de négocier des meilleures conditions de crédit.

Pour ce faire, étudiez bien les différentes offres de prêt (taux d’intérêt, TEG, durée, demande de caution).

En outre, un refus de prêt ne devra pas être considéré comme un élément négatif mais devra vous permettre de réfléchir aux ajustements qui s’imposent.

En cas de difficultés de financement, vous pouvez vous rapprocher d’un Tiers de confiance auprès du Médiateur du crédit aux entreprises (www.mediateurducredit.fr). Grâce à ces tiers, vous pourrez bénéficier d’un accompagnement individuel, personnalisé, gratuit et confidentiel dans vos démarches. Ils vous aideront à améliorer le plan de financement de votre projet et ainsi à optimiser ainsi les chances de succès.


Les + de la Protection Juridique RPro

Besoin de financements ?  Sur simple appel, notre équipe d’experts juridiques dédiée à l’environnement professionnel identifie les aides et subventions dont vous pouvez bénéficier en fonction de votre situation :

  • aides ou subventions à la personne
  • prêt d’honneur 
  • primes et subventions à l’entreprise
  • prêt à moyen / long terme à l’entreprise
  • dispositif NACRE …


Après cette première étape, votre expert juridique vous oriente dans les démarches à entreprendre pour les obtenir : à qui s’adresser ? sous quelles conditions ? …

Découvrir toutes les garanties de la Protection Juridique professionnelle RPro

Tout savoir sur :
l'assurance protection
juridique professionnelle

La protection juridique est une assurance qui contribue à prévenir et à faciliter le règlement des litiges entre un assuré et un tiers (particulier, entreprise, auto entrepreneur, administration, employeur...).

Pour le jeune entrepreneur, l'assurance de Protection Juridique est l'interlocuteur de référence pour apporter les réponses adaptées aux questions juridiques incontournables et sécuriser son projet.